Catégorie : en direct des réseaux !

Enquête Eté 2018 Financi’Elles sur les Femmes et l’Ambition

Commentaires

en direct des réseaux !

femmes et ambitionsDu 12 au 27 juin 2018, et dans le cadre de l’événement Women For Future organisé avec la Tribune, Financi’Elles a interrogé l’ensemble des membres de ses réseaux, via une étude en ligne autour des femmes et de l’ambition. Les réseaux se sont mobilisés et près de 500 membres – parmi lesquels 10% d’hommes – ont répondu à cette étude.
Voici ce qui se dégage des résultats :

On sent les femmes volontaires, car près de 81% des interrogé(e)s déclarent que les femmes sont aujourd’hui ambitieuses. Les femmes se sentent bridées dans leurs intentions. Seul(e)s 7% trouvent les femmes très ambitieuses aujourd’hui et 53% pensent que la situation ne s’est pas améliorée au cours des deux dernières années. Les facteurs sont nombreux et puissants : pour 77% des interrogé(e)s, c’est l’équilibre vie pro / vie perso qui est en jeu. Pour 2/3 d’entre eux / elles, il y a également beaucoup d’auto-censure. On évoque aussi le manque de confiance (61%) et le manque d’équité au moment du traitement des promotions (51%).
La majorité (60%) pense en outre que les femmes ambitieuses sont perçues comme carriéristes, un terme aujourd’hui encore perçu comme très péjoratif. On pense tout de suite à des expressions comme « elle a les dents longues » alors que des adjectifs plus positifs tels que dynamiques ou inspirantes avaient été proposés.

femme et ambition
Selon les interrogé(e)s, il faudrait donc agir sur plusieurs leviers complémentaires, tout au long de la vie et aller au-delà du monde professionnel, afin d’aborder les notions d’enseignement et d’équilibre vie professionnelle / vie personnelle des femmes : 70% pensent en effet que la solution serait l’équilibre vie pro / vie perso, 67% citent un dispositif d’accompagnement (ex : mentoring, conférences, ateliers…) et 59% pensent qu’il faut développer la prise de confiance en soi dès le plus jeune âge, via des modules tout au long de la scolarité.

En bref, la route reste encore longue à parcourir, même si l’on voit émerger des solutions et des initiatives encourageantes.

Etude pilotée par le Comité Communication de Financi’Elles (par ordre alphabétique) – Ariane Bénard Mechler/Corinne Couteau/Florence Hovsepian/Christine Laroulandie/Valérie Leselbaum Stepler/Anne Sylvie Piot

Publié par :

Isabelle Guittard-Losay à l’honneur du blog « Des femmes qui comptent »

Commentaires

 

 

Le blog de Marie « Des femmes qui comptent » retrace l’évolution de la place des femmes dans la société à partir des archives d’institutions bancaires et financières.

 

La plateforme accueille aussi des témoignages de personnalités inspirantes. Ainsi Isabelle Guittard-Losay, Présidente du réseau BNP Paribas MixCity, y partage avec beaucoup de sincérité  les motivations de son engagement sur les terres de la mixité.

Lire la suite

Publié par :

C’est prouvé ! Les réseaux féminins accélèrent (concrètement) la carrière des femmes !

Commentaires

 

A quoi servent les réseaux féminins et les événements qui sont organisés en leur sein ? La question est fréquemment (re)posée, avec, chez celles et ceux qui doutent de l’utilité de ce mode d’action pour faire progresser l’égalité, le soupçon mal déguisé que les réseaux professionnels de femmes ne serviraient à rien, ou pas grand chose. Pour en avoir le cœur net, le chercheur en psychologie Shawn Achor et l’experte de psychologie positive Michelle Gielan ont mené une grande étude, portant sur un panel de 2600 femmes occupant différentes fonctions dans des secteurs variés.

Lire la suite

Publié par :

La Fédération Financi’Elles, co-initiatrice du Manifeste « Pas de femmes, pas de débats »

Commentaires

 

En ce 8 mars 2018, la fédération Financi’Elles s’associe aux réseaux BPW France, Femmes Administrateurs et Administration Moderne pour lancer le Manifeste « Pas de femmes, pas de débats ».

Adressé au Président de la République, cette lettre ouverte en appelle à l’institutionnalisation du principe de mixité dans les rencontres donnant de la voix aux témoins et expert·es sur toutes questions de politique, d’économie et de société.

C’est par la voie des financements publics dont bénéficient les organisateurs/organisatrices de ces événements que le gouvernement et les collectivités peuvent concrètement agir en faveur d’une parole sur le monde réellement partagé.

Lire la suite

Publié par :