Rencontre avec Frédérique Cintrat, la sympathique auteure de « Comment vient l’ambition? »

Commentaires

Non classé

FCintratLFrédérique, vous venez de mettre à jour votre livre » Comment vient l’ambition ? ». Pourquoi cette thématique et la nécessité d’une actualisation ? 

Le sujet de l’ambition, au sens envie d’avoir des projets, de les réaliser et de progresser, ne m’a en fait jamais quitté. Déjà en classe préparatoire HEC, une discussion assez vive avec un camarade de classe qui me disait « vous les filles, vous n’avez rien à faire ici, en plus vous nous prenez les places au concours », m’avait poussée, entre autres,  à écrire à un appel à témoins pour un débat télévisé sur le thème « Comment l’ambition vient aux filles ? Résultat :  à tout juste 17 ans, j’allais représenter la jeune génération aux côtés de femmes d’exception : Françoise Giroud et Elisabeth Badinter.

30 ans après, investie dans des réseaux professionnels et mixité (dont Financi’Elles), je trouvais que l’on parlait beaucoup du plafond de verre, qui est un vrai sujet, mais finalement assez peu de la niaque, de l’ambition. En cherchant sur internet des informations sur l’ambition, je suis tombée par hasard sur les archives de l’INA de ce débat de l’année 83  et j’ai décidé d’en faire un livre.

livre ambitionMa vision de l’ambition n’a pas changé depuis la première édition en 2014. Ce livre est davantage nourri de témoignages. Ayant vécu de grands bouleversements professionnels récemment, – je suis désormais auteure, conférencière et surtout entrepreneure -, j’ai rencontré de nouvelles personnes inspirantes, notamment des hommes, qui incarnaient cette fameuse ambition. Cette nouvelle édition s’est donc enrichie de mon histoire récente, et de nouvelles histoires de vie stimulantes, dont deux masculines. Et dans les fiches « trucs et astuces, on y parle également davantage de ce fonctionnement en réseau, notamment en utilisant ces fabuleux outils que sont les réseaux et applis numériques.  Plus que jamais, c’est un livre qui libère les énergies !

 

Quelle est votre définition de l’ambition ? Existe-t-il pour vous une ambition au féminin différente de l’ambition au masculin ? 

L’ambition, c’est ce qui fait avancer, qui donne le courage de prendre de risques pour sortir de sa zone de confort ; c’est aussi ce qui permet de se dépasser en étant fier(e), et  en améliorant ses propres performances. L’ambition peut aussi vouloir dire faire plus, faire mieux, faire différemment, ou tout simplement faire . A 17 ans, je disais vouloir réaliser un maximum de choses, quitte à échouer, mais j’aurais eu la satisfaction d’avoir essayé. Voici comment les 11 témoins de mon livre la définisse.  Pour Armonie Bellepeau-Crochet : « L’ambition, c’est réaliser ses rêves, sans limites » – Minetou Ndiaye estime que : « c’est vaincre ses peurs et ne rien s’interdire »–  Areeba Javed Rehman déclare :« J’agis comme une sportive de haut niveau qui veut toujours améliorer ses performances »– Pour Raghia Battah : « L’ambition, c’est le contraire de la routine ! »- Éric Mahaut quant à lui la définit comme: «l’envie de relever des défis, même petits »– Patricia Delon pense pour sa part que :« L’ambitieux est en permanence insatisfait »- Pour Fabrice Moizan :« L’ambition, c’est se surpasser pour changer l’ordre établi »- Christine Doumergue considère que: « L’ambition, c’est se projeter dans l’avenir »- Frédérique Clavel considère que :« L’ambition doit se mettre au service d’une grande idée » -Pour Nadia Frontigny :« Être ambitieux, c’est vouloir faire bouger les choses »-Enfin Nicole Etchegoïnberry juge que: « L’ambition se traduit par une détermination extrême ».

Je réfute cette idée d’ambition féminine différente de l’ambition masculine, mais je ne suis pas chercheuse ! J’aurais tendance à dire qu’en 2018, celle des femmes est parfois dans certains univers et milieux socio-culturels, moins bien acceptée surtout si elle s’exerce dans des environnements peu féminisés. Il leur faut par conséquent plus de force de caractère et d’esprit rebelle pour l’assumer et la mettre en œuvre.

 

Quels seraient vos conseils pour booster l’ambition de nos adhérentes ? 

Pour être très honnête, je ne savais pas que je pouvais booster l’ambition !  J’avais modestement écrit à la fin de mon livre des fiches pratiques pour réaliser son ambition. Via les réseaux sociaux et lors de rencontres, des personnes m’avouent, et cela me touche bien sûr, que la lecture de « Comment vient l’ambition ? » leur a donné un regain d’énergie, et qu’en « picorant » dans les différentes histoires, ils et surtout elles se sont retrouvé-e-s , un peu , beaucoup. C’est cela précisément qui leur a donné l’envie ou/et le courage d’avancer.  A Vivatech, j’ai eu le plaisir de rencontrer 3 quinquagénaires, qui, après avoir lu le livre, se sont lancées dans l’intrapreneuriat…Donc le premier conseil que je donnerais pour booster son ambition serait de lire « Comment vient l’ambition ?

Plus sérieusement, pour réaliser ses ambitions, j’ai retenu 14 thèmes dans mon livre, assez universels, parmi lesquels fonctionner en réseau, savoir prendre des risques, et avoir le courage plus que l’audace dont on parle souvent, de sortir de sa zone de confort pour une mobilité, pour relever un nouveau challenge, pour aiguiser sa curiosité, pour prendre la parole et la lumière, se faire connaitre et reconnaitre, et surtout jouer collectif !

 

Enfin quelle est votre « rôle modèle » et pourquoi ?

Je n’ai pas un ou une « rôle modele ». En revanche beaucoup de personnes suscitent mon admiration et je me dis parfois « j’aimerais savoir ou pouvoir faire cela », d’ailleurs vous voyez je parle plutôt de faire que d’être…

Je suis fascinée par les personnes qui prennent des risques, au profit du collectif plus que dans une logique de performance individuelle à l’instar des chirurgien-nes, pompiers, policier-e-s,  entrepreneur-e-s .Je suis également admirative de ceux et celles qui ont le courage et  l’opiniâtreté d’ aller jusqu’au bout de leurs idées sans se compromettre, ou encore se hisser vers un univers professionnel très éloigné de leurs origines sociales et culturelles  Enfin, je pourrais dire que chacune-e-s  des 11 témoins de mon livre sont à mes yeux des rôle modèles. D’ailleurs il suffit de regarder autour de soi, pour constater que nous sommes entourés de personnes inspirantes et qu’on doit l’être à notre tour, parfois sans le savoir.

 

Interview exclusive pour Financi’Elles réalisée par Ariane Bénard Mechler, membre du board de l’Association BNP Paribas MixCity et membre du Comex de Financi’Elles

 

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluslinkedinmail
1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *